Et si on voulait oublier le rôle prépondérant de la pratique artistique.

lettre ouverte pour le ministre de l’éducation nationale.

Un pétition a été mise en ligne par des professeurs de l’académie de Nice. Elle est adressée aux  ministres de la Culture et   de l’Éducation nationale.  Elles a pour but de présenter les inquiétudes face au dossier de presse intitulé « À l’école des arts et de la culture » suite à la conférence de presse du lundi 17.09.2018 au musée Rodin. Nous vous présentons ici le texte complet:

“Nous rappelons qu’à l’école, il y a deux enseignements artistiques spécifiques de la maternelle au lycée : éducation musicale et arts plastiques. Nos inquiétudes viennent de l’oubli dans ce document du rôle de l’enseignement des arts plastiques et de ce qui semble être une méconnaissance de sa nature axée sur la PRATIQUE artistique. En effet il est spécifié en page 13 de ce document que « ces enseignements permettent à toute une classe d’âge d’avoir accès [ …] dans une moindre mesure, à la pratique artistique »! Or comme cité dans le Bulletin Officiel spécial n°11 du 26 novembre 2015 « L’enseignement des arts plastiques se fonde sur la pratique plastique dans une relation à la création artistique ».

Dans la « mise en oeuvre en vue de la rentrée 2019 » page 8 et 9, il n’est nullement fait mention du domaine des arts plastiques (qui recouvre un large champ de pratiques : peinture, dessin, sculpture, architecture, vidéo, photographie, installation…).  « Un enseignement de spécialité arts » est bien évoqué page 8, mais uniquement dans la colonne dédiée à la « musique ».

D’autre part, en prenant appui sur la page 13 de ce document, et sur la proposition d’ « Appel à projet commun rectorat et DRAC pour un enseignement intégré de l’éducation artistique et culturelle » nous refusons:

  • le terme « d’enseignement intégré de l’éducation artistique et culturelle ». Car si notre enseignement des arts plastiques participe largement aux actions EAC, il ne doit pas se diluer dans ce qui semble se dessiner comme un nouvel enseignement EAC.

  • la globalisation des enseignements concernés par l’EAC sur une même plage horaire de l’emploi du temps et des séances de co-interventions.

  • la création d’un label Établissement EAC qui mettra en concurrence les établissements.

Si pour le moment cette dernière proposition reste de l’ordre de l’expérimental pour la rentrée 2019 et n’est pas encore clairement définie dans ce texte, il semble opportun de se questionner sur ce qui pourrait découler de la mise en place d’un « enseignement  intégré de l’éducation artistique et culturelle ». À savoir un éventuel remplacement progressif des enseignements artistiques distincts par un « enseignement EAC » qui engendrerait une perte qualitative et quantitative des enseignements.

Gregory Djaaï, Sylvie Mathiesen et Fany Rateau. Professeur-e-s agrégé-e-s d’arts plastiques, Académie de Nice.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Contact:

En cours d’envoi

 [aparte.pro] [2018] Aparte Association loi 1901

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account

Aller à la barre d’outils